Guidance et Psychothérapie

Avec la guidance nous visons l’amélioration et le développement de compétences relationnelles : conjugales, parentales, amicales et professionnelles. Avec la psychothérapie nous visons le soin d’un trouble mental. Toutefois la guidance fait souvent partie des ingrédients du soin. Voilà pourquoi pour la guidance nous utilisons des principes inclus en psychothérapie.

 Psychothérapie d’acceptation et d’engagement ACT


La thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT) fait partie des thérapies comportementales et cognitives (TCC). Elle s’appuie sur la recherche scientifique. La théorie sous jacente (RFT, relational frame théory) a fait ses preuve puis la pratique fait ses preuves. L’ACT n’est pas « révolutionnaire » car elle s’appuie sur des connaissances mises en oeuvre jusqu’ici au sein des TCC. Cependant elle est innovante pour son point de vue différent sur les problématiques. De plus l’ACT se distingue des autres thérapies car c’est une thérapie expérientielle. C’est à dire que le thérapeute tente de mettre à profit l’expérience directe que le patient vit de ses comportements, sensations, émotions, pensées et sentiments lors de la consultation.

Quels sont les objectifs ?

Selon le modèle de l’ACT la souffrance et la vitalité peuvent s’opposer et entraîner moins de vitalité et plus de souffrance. Par exemple : J’aimerai voir mes amis MAIS je me sens trop inintéressant ça fait trop mal. Résultat : je ne suis pas allé voir mes amis et je me sens toujours inintéressant, mal et suis déçu de moi.

Cependant nous pouvons aussi apprendre à apaiser leurs relations et les coordonner : J’aimerai voir mes amis ET je suis prêt à me sentir  inintéressant et avoir mal au ventre lorsqu’on se verra. Résultat : je suis aller voir mes amis, je me sentais mal à l’aise mais ça en valait la peine.

Donc les objectifs de cette thérapie sont :

– Favoriser la flexibilité du patient vis à vis des émotions et des pensées perturbatrices.

– Aider le patient à s’engager dans des actions orientées vers ce qui est important pour lui.

Ce qui posait problème au début peut alors se transformer, s’éteindre et/ou prendre une signification différente. Nous faisons de la place à une vie riche et pleine de sens.

Comment cela fonctionne ?

Le thérapeute qui pratique l’ACT s’appuie sur le modèle appelé Hexaflex et la théorie des cadres relationnels. Tout d’abord l’Hexaflex se concentre sur la flexibilité psychologique. Six processus favorables à l’atteinte des objectifs constituent ce modèle. Ces leviers sont : L’acceptation des événements psychologiques, la conscience du moment présent, l’identification des valeurs, l’engagement dans des actions valorisées, la conscience de soi comme contexte des événements psychologiques et la défusion cognitive. Enfin la théorie des cadres relationnels spécifie l’utilisation du langage pour chaque levier.

Dans quelles situations cette psychothérapie est efficace ?

Nous souhaitons nous donner les meilleurs chances d’efficacité. Dans l’efficacité d’une psychothérapie la qualité de la relation est primordiale. Cependant l’approche sélectionnée a aussi son importance.  Selon les critères exigeants de l’évidence-based pratice nous indiquons l’ACT en particulier dans les cas suivants : les douleurs chroniques, la dépression, l’anxiété, les troubles obsessionnels compulsifs, et les troubles de la personnalité psychotique. La recherche se poursuit  de façon prometteuse pour bien d’autres problématiques (voir fin de l’article ici).

Comment savoir si cela fonctionne pour moi et le nombre de séances nécessaire ?

Au cours des consultations nous évaluons ensemble différents aspects de la problématique (en savoir plus sur Notre Diagnostic psychologique).Puis nous fixons un objectif et nous évaluons les progrès au fur et à mesure. La ou les premières séances sont souvent celles qui amènent la différence la plus grande mais pas toujours… et des progrès peuvent continuer à être réalisé à plus long terme. Toutefois dans certains cas complexe comme les troubles de la personnalité un suivi sur plusieurs années peut être nécessaires. Pour conclure, le nombre de séance peut être défini entre nous à notre première rencontre ou se poursuivre en fonction de l’évaluation de l’utilité au fur et à mesure.

Exemple d’éléments d’évaluation d’une problématique :

Patient :  » Je n’y arrive pas, je n’y arriverai pas, c’est trop dur, je suis incompétent. Je vais être viré. Au boulot je n’avance pas. « 

Thérapeute :  » Est-ce que cette pensée est une pensée que vous avez lorsque vous êtes au travail ? »

Patient :  » Oui, alors je multiplie les pauses clope pour me détendre, je parle à des collègues, je vais me rafraîchir aux toilettes.. et la journée passe.. sauf que je n’ai pas avancé »

Thérapeute » J’ai le sentiment que vous passez beaucoup de temps et dépensez beaucoup d’énergie à essayer de vous détendre, ne plus stresser et qu’au final à mesure que vous pensez que vos projets devraient avancer vous êtes de plus en plus stressé. Est-ce le cas ? « 

Patient :  »  oui je ne profite même plus de ce que je fais pour me détendre »

Exemple de proposition de travail psychothérapique : 

Thérapeute :  » C’est une réaction que tout un chacun est susceptible de connaître. Moi-même lorsque vous me parlez de ce stress lié au travail je ressens du stress et j’aurais aussi tendance à vouloir vous permettre de vivre un moment de détente et me détendre également. Mais si je fais ça, nous ne travaillons plus à ce qui est important pour vous : vous appliquer dans votre travail. J’aimerais donc qu’on prenne un moment… si vous le voulez bien…. pour contacter les sensations qui vous parcourent lorsque vous êtes au travail… face à la tâche… afin de les observer… telles qu’elles sont… sans chercher à les faire diminuer ou augmenter par rapport à ce que vous ressentez habituellement… mais à observer le mouvement… de leur intensité si vous les laissez évoluer en vous… leurs positions fixes…. ou mouvantes dans… votre corps, leurs expressions »

 Pour en savoir plus sur la thérapie ACT : http://contextualscience.org/un_breviaire_en_francais

 Vous pouvez aussi vous renseigner sur nos possibilités de vous recevoir en cabinet à Lorient ou en ligne