Cyberpsy, qu’est ce que cela signifie ?

Nov
2017
02

Ecrit par dans la rubrique blog

Pas de commentaire

Cyberpsy l’étymologie

Cyberpsy ou cyberpsychologie sont des mots composés de préfixes d’étymologie grecque :
– « Cyber » venant du grec « Kubernêtikê »signifiant gouvernail, pilotage
– « Psy » venant du grec « psukhê » signifiant âme

Le sens de psy

De mon point de vu, la psychologie est la science de l’individu et non pas de l’âme (philosophie), ni de l’organisme (biologie), ni de l’espèce (éthologie). Nous tentons de comprendre le monde de l’individu morceau par morceau, dimension par dimension. Ces dimensions sont par exemple : la personnalité, l’apprentissage, le développement, le rôle social, la mémoire, les émotions, les représentations sociales, l’influence, l’activité etc…

Le sens de cyberpsy

La connotation  de « cyber » renvoie à l’usage de l’ordinateur et des nouvelles technologies en général. Cependant je voulais faire référence à la cybernétique. J’ai découvert la cybernétique en me penchant, dans le cadre d’une recherche en psychologie sociale, sur la question des croyances à propos du « Contrôle de soi ». Du même coup je me suis mis à réfléchir à mes propres croyances et à chercher à me fonder sur quelque chose de plus solide. C’est dans un ouvrage de philosophie écrit par D.C. Dennet (la théorie évolutionniste de la liberté) proposant une thèse de la compatibilité entre libre-arbitre et déterminisme que j’ai découvert la cybernétique : science des mécanismes auto-gouvernés et du contrôle. J’ai ensuite été passionné par ses retombés en terme d’approche épistémologique et en psychothérapie (école de Palo Alto). L’approche de psychologie comportementale contextuelle que j’utilise le plus aujourd’hui et une de ses application la thérapie d’acceptation et d’engagement ACT met au cœur de ma pratique la notion de choix et de flexibilité. Nous expérimentons la possibilité de piloter sa vie vers ce qui compte pour nous, en apprenant l’acceptation des émotions et à prendre du recul par rapport aux pensées.

L’empereur et philosophe Marc Aurèle aurait dit : « Mon Dieu, donne moi le courage de changer les choses que je peux changer, la sérénité d’accepter celles que je ne peux pas changer, et la sagesse de distinguer entre les deux »

 

 

Poster un Commentaire

quatre × un =